27/11/2005

croix par croix

Et voilà ma broderie terminée
Je suis très satisfaite de mon travail

Coluche
La chanson des enfoirés pour les restos du coeur
 
Moi, je file un rancard
A ceux qui n'ont plus rien
Sans idéologie, discours ou baratin
On vous promettra pas
Les toujours du grand soir
Mais juste pour l'hiver
A manger et à boire
A tous les recalés de l'âge et du chômage
Les privés du gâteau, les exclus du partage
Si nous pensons à vous, c'est en fait égoïste
Demain, nos noms, peut-être grossiront la liste

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi, je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du coeur

Autrefois on gardait toujours une place à table
Une soupe, une chaise, un coin dans l'étable
Aujourd'hui nos paupières et nos portes sont closes
Les autres sont toujours, toujours en overdose

J'ai pas mauvaise conscience
Ça m'empêche pas d'dormir
Mais pour tout dire, ça gâche un peu le goût d'mes plaisirs
C'est pas vraiment ma faute si y'en a qui ont faim
Mais ça le deviendrait, si on n'y change rien

J'ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t'aider quelques heures, allons-y
Y a bien d'autres misères, trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd'hui


20:44 Écrit par belette | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Félicitations ! De la part d'une qui n'a jamais su broder. (Petite exception pour le point de tapisserie...)

Écrit par : Pivoine | 27/11/2005

Magasin... Etes-vous déjà allée à "La Fileuse" ? (est-ce que le magasin existe toujours, d'ailleurs... Sais pas, rue Ravenstein); avenue Georges Henri, dans le bas, il y en a un aussi, en fait, c'est un magasin Phildar avec des kits à tapisserie...

Je suis restée en arrêt devant, l'autre jour, j'aime encore bien la tapisserie et ça me plairait de faire quelque chose de manuel, mais bon, je ne vois plus assez bien (je dois enlever mes lunettes et ça fait mal aux yeux). Mais je ne suis pas du tout douée, seulement, j'admire autant les arts que les arts décoratifs et l'artisanat... Il y a aussi un magasin spécialisé dans tout ce qui est artisanat rue Vanderkindere, entre la Bascule (Uccle) et le carrefour Vanderkindere (avenue Brugmann). Je mets votre blog dans mes favoris.

PS, ma mère brodait très bien. J'ai gardé pieusement sa tapisserie (jamais terminée), une verdure de Flandres à laquelle on a tous travaillé, mais il n'y a pas de couleur sur la trame ce qui transforme le travail en casse-tête. Je ne crois pas que j'arriverai jamais à la terminer, mais je la garde toujours, on ne sait jamais...

Écrit par : Pivoine | 27/11/2005

Bonsoir, Comme Pivoine, je dis félicitations!
Avec le froid qui est là, ce n'est pas évident pour tout le monde!
Bonne fin de soirée. @+

Écrit par : Véronique | 27/11/2005

Remerciement Je vous remercie beaucoup,j'espere que cette broderie rapportera un peu au resto du coeur,j'attends des nouvelles pour pouvoir la mettre en vente et faire parvenir l'argent au resto du coeur.Je ne manquerai pas de vous tenir infomer.

Écrit par : sylviane | 28/11/2005

A pivoine Je ne peux vraiment pas vous dire si le magasin la fileuse existe ou pas,je ne suis pas de la region de Bruxelles,mais du tournaisi.
Je suis loin d'etre brodeuse professionnelle il y a un début à tout,je crois que si le premier ouvrage vous plait,le virus est là .C'est ce que ce passe chez moi,a peine terminé qu'on en reprend une autre.Alors pivoine à votre aiguille :)

Écrit par : sylviane | 28/11/2005

bravo je viens de te mettre un "excellent" dans "jugez mon blog". Vraiment il est bien, je te félicite. Penser aux restos du coeur, tu as raison, il ne faut pas oublier qu'il y a toujours plus de malheureux qui ont besoin d'aide.
Kisses

Écrit par : eden | 29/11/2005

Merci Eden Merci Eden de ton passage et soit la bienvenue.Oui j'espere juste que cette broderie leur rapportera un peu.
Bonne journée

Écrit par : sylviane | 30/11/2005

Les commentaires sont fermés.